Edit Content

Seminaire E-Commerce recense pour vous les différents ateliers marketing digital et événements autour du numérique afin de vous accompagner dans votre formation dans le digital.

« L’implication des adhérents dans la vie locale est très forte », Stéphane Onillon (Hypermarché E. Leclerc Grand Pineuilh)
<>div>

Le 27 mars, Leclerc faisait partie des entreprises distinguées par le classement 2024 des enseignes préférées des Français, établi par le cabinet de conseil en stratégie EY-Parthenon et les médias Emarketing.fr et Ecommercemag.fr. Le distributeur a été récompensé dans la catégorie « Alimentation générale » avec une notoriété en progression de 3,2 % par rapport à 2023. Responsable marketing client au niveau national, Stéphane Onillon est un adhérent E. Leclerc. Son fief, situé entre Libourne et Bergerac est l’hypermarché Grand Pineuilh de 5 900 mètres carrés, rattaché à la centrale d’achat du Sud-Ouest (SCASO). Le manager explique les raisons de ce succès dans une catégorie stratégique.

Que vous inspire cette récompense et à quoi attribuez-vous cette réussite ?

Tout d’abord, nous avons été très honorés par cette distinction et nous remercions nos clients pour leurs votes. Cela vient récompenser notre stratégie centrée client et mettre en lumière le travail quotidien de nos collaborateurs en magasin. L’an passé a été un très bon cru pour le groupement coopératif puisque nous avons gagné près d’un million de clients. En parts de marché, nous sommes un peu au-delà de 24 %.

Les performances, tant en matière de recrutement que de fidélisation des clients ont été particulièrement bonnes, et cela tous canaux confondus, site internet, magasins et drives (plus de 45 % de parts de marché au niveau alimentaire). L’application Mon E. Leclerc flirte avec presque 4,5 millions de visiteurs par mois. Les clients viennent y consulter les catalogues, les jeux, les promotions et leurs cartes de fidélité. Nos marques de distributeurs (MDD) – notamment la gamme Eco + – ont rencontré un très fort engouement de la part des consommateurs. Tout comme le frais traditionnel réalisé par les artisans des métiers de bouche sur place (pâtisserie, boulangerie, etc.).

Quel regard portez-vous sur 2023 ?

L’inflation s’est fait ressentir de manière beaucoup moins forte chez E. Leclerc que chez d’autres grandes enseignes du secteur. C’est aussi pour cela que les consommateurs nous ont récompensés en masse pour le rapport qualité-prix proposé toute l’année. Collectivement, les adhérents ont beaucoup investi ces dix dernières années dans leurs magasins.

Sur le site de Grand Pineuilh, qui a 12 ans, ce sont plusieurs millions d’euros qui ont été investis ces dernières années. À titre d’exemple, en 2016, un million (NDLR : avec une aide de 160 000 € de la région Nouvelle-Aquitaine) a été investi dans une ombrière photovoltaïque de 3 000 m2 en autoconsommation de 500 kWc. La production est intégralement consommée sur le site.

En 2023, vu le coût de l’énergie, cela a représenté un atout non négligeable. La réduction de notre impact sur l’environnement passe aussi par l’arrêt de la distribution des catalogues papiers en boîtes aux lettres.

En tant qu’indépendants, nous sommes très impliqués et fiers des efforts consentis. Nous représentons souvent des acteurs majeurs de la vie locale (emploi, partenariats avec les associations). Je pense que les clients en ont sans doute tenu compte aussi dans leur décision de nous distinguer.

Des exemples concrets de cet engagement local à nous donner ?

Notre participation aux banques alimentaires (restos du coeur, associations locales) permet de contribuer à la lutte contre le gaspillage. Il y a aussi le monde sportif. À Pineuilh, je dois avoir une trentaine de partenariats locaux (dons, sponsoring) avec des associations actives dans cet univers.

La franchise se développe chez de nombreux grands noms de la distribution. C’est une bonne chose selon vous ?

C’est un signe. On s’occupe bien des affaires quand elles sont à soi. On y met un petit peu plus d’engagement. J’en suis convaincu. J’ai bénéficié de ce que mes parents avaient réalisé avant moi dans cette entreprise et j’ai vu l’investissement personnel qu’ils ont réalisé. Beaucoup d’énergie, de temps et de passion et je suis la même voie qu’eux.

Vous êtes plutôt confiant dans l’avenir ?

En 2023, notre hypermarché a réalisé plus de 80 millions d’euros de chiffre d’affaires (hors carburant). J’ai confiance en l’avenir car nous faisons partie de la bonne enseigne : elle gagne des parts de marché et c’est la moins chère. Une constance depuis 70 ans. Cela fait d’ailleurs partie des exigences qu’un adhérent E. Leclerc doit satisfaire : il faut être le moins cher sur son site, quels que soient les concurrents. Mes rivaux s’appellent notamment U et Lidl. C’est très stimulant ! Nous donnons 25 % du bénéfice avant impôt à nos collaborateurs à travers un contrat d’intéressement et de participation. Et ça, c’est très motivant pour eux. Chez moi, cela représente quasiment 2 mois de salaire, voire 4 chez certains de mes collègues adhérents.

Source: https://www.ecommercemag.fr/Thematique/talents-1292/prix-distinctions-2196/Breves/-L-implication-des-adherents-Leclerc-dans-la-vie-locale-457961.htm

.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Releated Posts