Edit Content

Seminaire E-Commerce recense pour vous les différents ateliers marketing digital et événements autour du numérique afin de vous accompagner dans votre formation dans le digital.

Le focus du mois – L’essor du marché de la seconde main donne une nouvelle impulsion aux marketplaces C2C
<>p>La vente d’occasion est en plein essor. La valeur du marché, au niveau mondial, a triplé depuis la crise de la Covid-19 qui a stimulé les ventes entre particuliers. Avec l’avènement des plateformes en ligne, le marché de la seconde main a déjà évolué de manière exponentielle. Mais le nouvel élan du marché de l’occasion a une double origine : d’un côté, l’inflation, qui pousse les consommateurs à faire la chasse aux économies, de l’autre le développement de modes de consommation plus responsables.

Une économie à visée éco-responsable

L’attrait grandissant pour l’achat de produits d’occasion ouvre la voie au développement de nombreuses marketplaces mettant en relation les particuliers. Les consommateurs, de plus en plus conscients de l’impact de leurs choix sur la planète, voient dans la seconde main une alternative écologique et économique, qui leur permet d’acheter des produits de qualité à moindre coût tout en prolongeant leur durée de vie. Sur ces plateformes, les particuliers deviennent aussi des vendeurs, et récoltent de l’argent en se séparant des biens qu’ils n’utilisent plus. La frontière entre vendeur particulier et professionnel s’estompe : photos de qualité professionnelle, rédaction de descriptions percutantes, négociation avec les acheteurs… Certains transforment cette activité occasionnelle en véritable expertise, avec des méthodes dignes de professionnels.

Sécurisation et diversification du marché

Au-delà de la simple transaction, les marketplaces C2C se transforment en communautés virtuelles. Les systèmes de notation et les garanties sécurisent les échanges, renforçant la confiance des utilisateurs. Les services de paiement intégrés et les politiques de retours flexibles simplifient les transactions, levant les obstacles traditionnels associés à l’achat de seconde main.

Aujourd’hui, on trouve des marketplaces C2C aux produits très variés, des vêtements aux livres, en passant par le matériel électronique. Par exemple, des plateformes comme Vinted, Depop et Poshmark ont acquis une immense popularité en permettant aux particuliers de vendre leurs vêtements d’occasion, en réduisant les déchets textiles et en promouvant une consommation de la mode plus durable.

Prenons le cas de Vinted, la licorne lituanienne spécialiste du marché des vêtements et des accessoires d’occasions. Créée en 2008 par Milda Mitkute et Justas Janauskas, Vinted a connu une croissance exponentielle, élargissant sa portée internationale et diversifiant sa gamme de produits. Aujourd’hui, Vinted a évolué pour devenir l’une des plateformes majeures de l’économie de la seconde main, combinant efficacement technologie, communauté et durabilité dans le domaine de la mode. En 2022, sa croissance s’accélère fortement : la plateforme génère un chiffre d’affaires de 371,4 millions d’euros, en croissance de 51 % par rapport à 2021. Ce chiffre repose sur 80 millions de membres, en Europe et en Amérique du Nord, dont 23 millions rien qu’en France.

Les poids lourds du commerce en ligne, tels qu’Amazon, ne restent pas en marge de cette révolution. En élargissant leurs catégories dédiées à la seconde main, ces mastodontes donnent une vitrine internationale aux vendeurs particuliers. La seconde main n’est plus une niche, mais un secteur incontournable dans le paysage du commerce électronique.

Source: https://www.fevad.com/le-focus-du-mois-lessor-du-marche-de-la-seconde-main-donne-une-nouvelle-impulsion-aux-marketplaces-c2c/

.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Releated Posts