Edit Content

Seminaire E-Commerce recense pour vous les différents ateliers marketing digital et événements autour du numérique afin de vous accompagner dans votre formation dans le digital.

« La logistique urbaine durable est en train de se décliner bien évidemment dans les territoires », Jean-André Lasserre, InTerLud
<>div>

Suite à la rencontre Nationale InTerLUD+ qui s’est tenue en décembre 2023 intitulée « Au coeur de la logistique urbaine durable, des territoires en action », il était nécessaire de faire la point sur les nouvelles dynamiques du programme CEE renouvelé début 2023 pour 4 ans avec un budget de 20 M€. Entretien avec Jean-André Lasserre, co-Directeur du programme InTerLud.

Quel bilan faites-vous de cette année 2023 en matière de logistique urbaine ?

L’année 2023 a été féconde ! La logistique urbaine a été sur toutes les lèvres, surtout avec le terme durable qui ne cesse de revenir dans les discussions. Aussi, dans le cadre du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), le ministère de la Transition Écologique a retenu, le 12 janvier 2023, le programme Innovations Territoriales et Logistique Urbaine Durable+ (InTerLUD+). Le Programme InTerLUD+ vise, sur une période de quatre ans, à accroître le déploiement des chartes LUD, outil structurant pour accompagner la mutation des activités de logistique et mener une action concertée entres les acteurs, tout en soutenant l’ingénierie nécessaire à leur mise en oeuvre. L’ambition d’InTerLUD+ est d’accélérer la mise en oeuvre des actions qui découlent des dynamiques territoriales engagées, en finançant leur démarrage opérationnel, en soutenant des expérimentations innovantes, en mettant à disposition des outils et formations dans un centre de ressources pérenne. Par ailleurs, tous les EPCI (Établissement Public de Coopération Intercommunale – près de 40 engagés dans la démarche inTerLud), étaient au travail. En fait, la logistique urbaine a mobilisé aussi bien des collectivités que les acteurs économiques, dans un nombre significatif de territoires. En outre, la dynamique territoriale et la méthode employée par InTerLud, a inspiré le ministère des Transports et les pouvoirs publics pour qu’il y ait une gouvernance de type collaborative, comme dans les territoires, au niveau national.

Qu’avez-vous retenu finalement de votre « Rencontre Nationales InTerLUD + » du 7 décembre 2023 ?

Trois éléments essentiels selon moi. D’une part, l’émergence d’une forme de gouvernance, riche, complète, qui quelque part, est là pour participer à l’accélération du changement. Une gouvernance qui est là également pour participer à la diffusion des bonnes pratiques. Donc, c’est à la fois une convergence intelligente entre les territoires, une coordination entre l’État et les représentants des territoires sans oublier les acteurs économiques.
D’autre part, la logistique urbaine durable est en train de se décliner bien évidemment dans les territoires, mais également dans des cadres qui peuvent être supra-territoriaux, ce qui n’existait pas forcément il y a peu. Troisième point, on se rend compte qu’il y a un effet de contagion avec autant de territoires engagés, entraînant une accélération des réflexions des priorités autour de la logistique urbaine. Avec au final, trois priorités qui se dégagent : le chantier autour des aires de livraison, celui sur l’infrastructure énergétique, à savoir, quelle infrastructure prévoir pour permettre une transition intelligente. Et enfin, celle sur les ZFE. Un sujet qui s’est invité dans les débats en raison des échéances de 2024.

Qu’en est-il justement de ces ZFE aussi controversées ?

Historiquement, les ZFE n’ont été perçues que sous l’angle marchandise. Or, lorsque les particuliers ont découvert que les ZFE allaient les concerner, puisque certaines collectivités ont voulu appliquer les règles établies par les pouvoirs publics, de fortes tensions sont apparues. Un rejet qui soulève de fait quelques questions : le calendrier est-il bien adapté ? Les infrastructures liées au transport répondent-elles aux besoins ? Pour les professionnels et les particuliers, les financements sont-ils là aussi adaptés ? Finalement, les sujets sur la sensibilisation, sur l’accompagnement des entreprises/particuliers sont plus jamais d’actualité et des réponses sur les modalités de concertation (et de pilotage de la mise en oeuvre) de ces ZFE doivent être apportées.

Comment voyez-vous l’avenir la logistique urbaine en 2024 ?

Je pense que l’année 2024 sera celle des solutions. Il va bien-sûr y avoir la poursuite du déploiement territorial porté par du cofinancement et un accompagnement méthodologique pour la mise en oeuvre des plans d’action. Au sein d’InTerLud, nous avons développé des outils qui sont prêts à être déployés. D’une part ZFE Green, qui est un outil gratuit pour s’informer sur les réglementations des ZFE et Delivery Park, un outil applicatif permettant un suivi de l’occupation des aires de livraison en temps réel. Une application d’abord testée sur la Métropole du Grand Lyon en 2023 avant un déploiement national cette année.

Source: https://www.ecommercemag.fr/Thematique/logistique-1222/interview-2179/Breves/-La-logistique-urbaine-durable-est-en-train-de-se-400094.htm

.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Releated Posts