Edit Content

Seminaire E-Commerce recense pour vous les différents ateliers marketing digital et événements autour du numérique afin de vous accompagner dans votre formation dans le digital.

Référencement (SEO) vs publicité (SEA) : quelle stratégie choisir pour gagner en visibilité sur les moteurs de recherche ?
<>div>

SEO vs SEA : combien ça coûte ?

L’une des principales préoccupations des TPE PME qui envisagent d’investir dans le marketing pour améliorer leur visibilité en ligne est le coût. Le SEO et le SEA, qui servent des objectifs similaires, ont des structures de coûts très différentes.

Alors que le SEO nécessite un investissement initial plus important mais promet un trafic gratuit sur le long terme, le SEA exige un budget publicitaire régulier pour garantir la visibilité mais ses effets disparaissent dès l’interruption de la campagne. Choisir entre les deux ou opter pour une combinaison dépendra de vos objectifs et de votre budget.

Analysons le coût associé à chacune de ces stratégies pour vous aider à faire un choix éclairé.

Le SEO : un investissement sur le long terme

La mise en place d’une stratégie SEO s’appuie sur le déroulement des étapes suivantes :

Audit initial

Avant de lancer une stratégie SEO, une analyse complète de votre site et de la concurrence est nécessaire. Cet audit SEO peut coûter de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros, selon la complexité du site et du marché.

Optimisation des pages pour le référencement (ou optimisation on-page)

L’optimisation de votre site (structure, contenu, balises, etc.) est cruciale. Selon la taille du site, le coût est aussi très variable. Vous pouvez lire à ce sujet notre Guide du débutant en référencement naturel (SEO).

Création de contenu

Proposer un contenu de qualité est indispensable pour être bien référencé. C’est une tâche très chronophage, surtout quand vous rédigez vos premiers articles. Si vous optez pour la sous-traitance, selon le type de contenu (articles de blog, vidéos, infographies…), le coût  varie de 50 à 500 euros par publication voire plus selon la complexité du sujet et la concurrence.

La création de contenu n’est pas une action ponctuelle. Il est essentiel de publier de façon régulière de nouveaux contenus.

En savoir plus :

Tissage de liens (link building)

Acquérir des liens entrants (backlinks), c’est-à-dire des liens d’autres sites internet pointant vers le vôtre, est très important. La qualité du lien retour et le nombre de liens entrants pointant vers un site ou une page fournissent en effet au moteur de recherche une indication de la réputation de ce site ou de cette page.

Ces liens peuvent provenir de fournisseurs, de partenaires, d’annuaires professionnels, etc. Dans ce cas ils sont le plus souvent gratuits. De nombreux sites proposent aussi de faire des liens vers votre site contre rémunération. Le coût de cette prestation est très variable. Ils facturent cette prestation entre de 100 euros et 1 000 euros par lien par mois.

Maintenance et mise à jour du site

Pour que votre site soit bien référencé par les moteurs, il est indispensable qu’il fonctionne dans les meilleures conditions possibles (temps de chargement des pages, accessibilité, sécurité, etc.).

Cela implique un travail de maintenance dont le coût dépend du type de site que vous possédez.

Le SEA : une dépense qui peut rapporter

En fonction de votre secteur d’activité, l’intensité de la concurrence entres les acteurs pour acquérir des publicités dans les résultats de recherche, va entraîner un niveau de coût par clic sur vos annonces très variable.

Le retour sur investissement (ROI) d’une campagne n’est absolument pas garanti. Selon les chiffres de Google repris par WordLead, pour chaque euro dépensé en publicité, l’entreprise recevra 2 euros de revenus en retour, ce qui constitue un retour sur investissement moyen tout à fait correct de 200 %. Mais ce chiffre masque en réalité de fortes disparités. Si certaines campagnes dépassent largement ce ROI d’autres sont en revanche très déficitaires.

Configuration de la campagne

La création d’une campagne SEA, qui comprend un audit des mots-clés, la structuration du compte et la rédaction des annonces et la configuration du ciblage, est facturée en moyenne par les agences entre 200 et 1 000 euros.

Budget publicitaire

Contrairement au SEO, le SEA nécessite un budget publicitaire pour les annonces. Ce budget est variable et dépend de la concurrence sur vos mots-clés cibles. Il peut aller de quelques euros à plusieurs dizaines d’euros par clic.

Gestion et optimisation

Pour garantir l’efficacité de vos campagnes, un suivi des performances de votre campagne et un ajustement régulier de celle-ci sont nécessaires pour améliorer son efficacité. Cela peut représenter, selon le mode de tarification, un coût mensuel compris entre 200 à 2 500 euros ou un pourcentage du budget publicitaire.

Alterner course de fonds (SEO) et sprint (SEA)

Pour les spécialistes du marketing numérique, les 2 approches SEO et SEA peuvent être comparés au lièvre et à la tortue de la fable de La Fontaine :

  • le SEA, semblable au lièvre, vous donne une avance rapide, apportant des résultats immédiats ;
  • le SEO, à l’instar de la tortue, demande de la patience et de la persévérance. Il construit une base solide, permettant d’obtenir une visibilité constante et durable, même lorsque vous relâchez l’effort.

Si c’est la tortue SEO qui gagne à la fin, le lièvre SEA peut néanmoins vous être très utile ponctuellement pour gagner en visibilité !  Il est idéal pour les lancements de produits, les promotions ou lorsque vous souhaitez tester rapidement un nouveau marché.

Le conseil de l’expert : 3 raisons de combiner l’utilisation du SEO et du SEA

1. Faire évoluer sa stratégie pour un meilleur retour sur investissement (ROI)

La combinaison des deux stratégies peut permettre, selon le contexte, d’obtenir un meilleur retour sur investissement (ROI). Le SEA peut apporter un ROI positif à court terme, alors que le SEO, même s’il demande un investissement initial, promet des rendements élevés à long terme.

En combinant SEO et SEA, vous bénéficiez d’une flexibilité accrue. Il est très facile de faire évoluer la stratégie d’une campagne SEA afin de l’améliorer. Cela peut fournir des informations très utiles pour adapter la stratégie SEO que vous construisez sur la durée.

2. Utiliser les données du SEA pour améliorer votre SEO (et inversement)

Avoir accès à la fois aux données issues du SEO et du SEA peut vous fournir des enseignements précieux sur votre cible. Les données du SEA (taux de clics, taux de conversions, et mots-clés les plus performants) peuvent fournir des informations sur ce qui retient l’attention des internautes et permet de les attirer vers votre site. Cela peut contribuer à améliorer le contenu de votre site web pour faire progresser votre stratégie SEO.

Inversement, l’analyse des données SEO, comme les mots-clés générant un trafic organique important ou les pages les plus visitées, peut révéler des opportunités pour des campagnes SEA. Par exemple, si certaines pages ou certains sujets attirent beaucoup de trafic de manière organique, cela indique un intérêt élevé des utilisateurs. Ces sujets peuvent alors être exploités dans les campagnes SEA pour cibler des audiences similaires

L’analyse combinée des données issues du SEO et du SEA offre une vision complète du comportement des utilisateurs. Cela aide à comprendre quelles sont les requêtes des internautes qui conduisent à des visites organiques et qu’elles sont celles pour lesquelles le recours à la publicité est à privilégier. Cela aide à affiner la stratégie de contenu et la stratégie publicitaire pour tirer le meilleur parti des 2 afin de gagner en visibilité.

3. Optimiser le budget alloué à sa stratégie marketing

En comprenant quelles tactiques fonctionnent le mieux pour attirer et engager l’audience cible, il est possible de mieux définir ses priorités SEO et SEA afin d’allouer plus efficacement son budget marketing et ses efforts et obtenir un meilleur retour sur investissement.

Les données combinées peuvent révéler, par exemple, si certains mots-clés sont trop compétitifs ou trop coûteux en SEA mais performants en SEO, de façon à utiliser le vecteur offrant le meilleur rapport qualité-prix pour toucher sa cible.

En savoir plus

Dossier réalisé par Michael Bitton, d’Adsrank, Activateur France Num. Adsrank.fr, spécialiste de la publicité en ligne au service de la visibilité des TPE / PME.

Source: https://www.francenum.gouv.fr/guides-et-conseils/communication-et-publicite/publicite-sur-internet/referencement-seo-vs-publicite

.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Releated Posts