Edit Content

Seminaire E-Commerce recense pour vous les différents ateliers marketing digital et événements autour du numérique afin de vous accompagner dans votre formation dans le digital.


En bref

  • Des stands virtuels
    Retrouvez chaque administration recruteuse sur son stand virtuel jeudi 16 décembre 2021, de 9h à 18h.

    9 recruteurs de l’État dans le domaine du numérique, en visio, seront là pour vous rencontrer, vous présenter leurs services, leurs métiers, leurs projets et surtout les emplois qu’ils proposent. Et répondre à toutes vos questions !

  • Des ateliers de développement professionnel Des ateliers de développement professionnel sont également organisés au cours de cette journée du 16 décembre, 100% en ligne, sur inscription.

Accès libre et gratuit, sans inscription.

  • Choisissez dans la liste ci-dessous le recruteur ou les recruteurs qui vous intéressent
  • Le jour J, jeudi 16 décembre 2021, à partir de 9h et jusqu’à 18h, à l’heure que vous souhaitez, connectez-vous à son stand virtuel : cliquez sur le bouton « Accéder au stand virtuel », une page de connexion s’ouvre, saisissez votre nom et rejoignez le webinaire.
  • Au moment de la connexion ou une fois connecté/e, vous choisissez d’activer ou non votre caméra

Pour connaître les recommandations techniques, rendez-vous sur la FAQ du webinaire de l’État.

Gratuit, sur inscription.

  • Choisissez dans la liste ci-dessous l’atelier qui vous intéresse
  • Inscrivez-vous via le bouton en bas de la liste
  • Le jour J, jeudi 16 décembre 2021, à l’heure de votre atelier, connectez-vous au lien fourni lors de votre inscription.

Pour connaître les recommandations techniques, rendez-vous sur la FAQ du webinaire de l’État.


Au menu

Présentation des recruteurs

Les recruteurs présents :

  • Agence de services et de paiements (ASP)
  • Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI)
  • Conseil d’État
  • Direction interministérielle du numérique (DINUM)
  • Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance
  • Ministère de la Justice
  • Préfecture de Police de Paris
  • Université de Paris / Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Agence de services et de paiements (ASP)

Depuis plus de 50 ans, l’Agence de services et de paiement met en œuvre des politiques publiques européennes, nationales et locales au cœur des territoires. En 2020, elle a versé 40 milliards d’euros d’aides publiques à 18 millions de bénéficiaires (agriculteurs, entreprises, jeunes…) a géré 200 dispositifs: activité partielle, bonus écologique, chèque énergie, contrats aidés, service civique…

En la choisissant, comme plus de 2 000 agents dans toute la France vous participerez à la transformation numérique de l’action publique, au service des citoyens avec 80 métiers tournés vers l’innovation et la satisfaction des usagers : chef de projet, développeur, data scientist…

Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI)

L’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) est l’autorité nationale en matière de cybersécurité et cyberdéfense, chargée d’accompagner et de sécuriser le développement du numérique en France.

Au quotidien, les 573 agents de l’ANSSI mènent trois missions principales, que sont :

  • La prévention : éviter le succès des attaques informatiques en élevant le niveau de cybersécurité en France et en détectant les attaques rapidement ;
  • L’information et la sensibilisation: faire prendre conscience des risques numériques et diffuser aux différents publics (expert, particulier, dirigeant d’entreprise) les bonnes pratiques à adopter ;
  • La défense : intervenir pour stopper une attaque contre les systèmes d’un bénéficiaire, ou d’une victime autre lorsque la situation le nécessite, et accompagner la reconstruction des SI – rôle de cyberpompiers.

Chiffres clés :

  • 573 agents
  • 81 % de contractuels
  • 12 % de fonctionnaires
  • 7 % de militaires
  • 37 ans d’âge moyen
  • 28 % de femmes

Conseil d’État

Depuis plusieurs années, la direction des systèmes d’information (DSI) du Conseil d’État conduit la transformation numérique de la justice administrative pour qu’elle soit plus proche du citoyen.

Elle assure ainsi la conception, la gestion et l’évolution des services essentiels au fonctionnement de la justice administrative, aujourd’hui totalement dématérialisés.

Travailler à la DSI du Conseil d’État c’est faciliter l’accès au juge administratif pour les citoyens, avocats, associations et entreprises par des outils numériques rapides et sécurisés. C’est aussi améliorer les outils de travail numériques de plus de 4 000 personnes qui travaillent dans les juridictions administratives pour instruire et juger les recours en justice.

Chiffres clés :

  • Budget annuel : 12 millions d’€
  • 60 agents
  • 6 000 postes de travail répartis sur 53 sites
  • 650 serveurs virtuels ou physiques

Direction interministérielle du numérique (DINUM)

À la DINUM, nous sommes près de 200 agents. Notre objectif ? Construire un service public performant et humain grâce au numérique. Pour cela, nous accompagnons les ministères dans leur transformation numérique, nous développons des services publics numériques simples et accessibles pour les citoyens (ex : FranceConnect) et des outils de travail plus performants pour les agents (ex : Tchap).

Ses missions consistent notamment à :

  • Moderniser le système d’information de l’État
  • Accompagner les administrations dans l’usage des data sciences et de l’intelligence artificielle
  • Ouvrir les données publiques et les rendre accessibles à tous
  • Améliorer la qualité et l’accessibilité des services publics numériques
  • Outiller les agents pour le travail à distance et collaboratif

Chiffres clés :

  • 40% de femmes
  • 60% d’hommes
  • 74% d’agents contractuels
  • 26% de fonctionnaires

Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

La direction du numérique du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères est chargée des systèmes d’information (conception, intégration, exploitation), de la sécurité des informations confidentielles, de la continuité des services en toutes circonstances, de l’environnement de travail bureautique et de communication, du développement de services aux utilisateurs partout dans le monde.

Sa raison d‘être est d’offrir un environnement numérique de travail fiable, performant et protégé aux 14 000 agents du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, en France et dans le monde, au service du 3e réseau diplomatique mondial.

Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance

La sous-direction de l’informatique (SDI) du ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance est une entité numérique qui intervient au profit de 10 000 utilisateurs des directions et services des ministères économiques et financiers.

Constituée de 220 agents, la SDI conçoit et met en œuvre la politique de développement des technologies de l’information, de l’informatique et du travail en réseau. Elle apporte également aux utilisateurs conseil et expertise pour l’analyse des besoins et la définition des solutions adaptées (organisationnelles et techniques).

Chiffres clés :

  • 220 agents
  • 63% d’hommes et 37% de femmes
  • Budget : environ 30 millions d’euros
  • 2 salles informatiques, 1250 serveurs dont 700 virtuels/800 To, 400 informaticiens, 10 000 PC, 2 500 téléphones et + de 200 applications.

Ministère de la Justice

Le service du numérique (SNUM) du ministère de la Justice est un acteur incontournable dans l’évolution des méthodes de travail du ministère dans un objectif de simplification et de dématérialisation des procédures judiciaires au bénéfice des acteurs de la Justice et des citoyens.

Ses missions sont de :

  • Favoriser l’accessibilité à des services réactifs et adaptés en proposant des outils et une infrastructure adéquate dans un souci de sécurité, de fiabilité et de rapidité.
  • Accompagner les directions métiers dans l’évolution de leurs pratiques numériques, au service de la Justice, au quotidien.
  • Concevoir et livrer des produits de qualité et facile d’utilisation.

Chiffres clés :

  • 880 millions d’euros de budget informatique pour le ministère de la Justice entre 2018-2022, dont 530 millions d’euros alloués au plan de transformation numérique.
  • 200 agents répartis dans 9 départements informatiques de télécommunications

Préfecture de Police de Paris

Depuis sa création en 1800, la préfecture de police, dont le siège se trouve à Paris, au cœur de l’Île de la Cité, est une administration unique en France. Force humaine, force opérationnelle, force d’innovation et de modernisation, elle met depuis deux siècles ses multiples compétences au service de la population.

La préfecture de police doit prévenir et lutter contre une multitude de dangers : délinquance, troubles à l’ordre public, catastrophes naturelles ou technologiques, risques urbains, routiers ou sanitaires, terrorisme, etc.

Elle s’attache également à apporter un service public de qualité aux citoyens dans les nombreux domaines qui lui incombent, comme la délivrance des titres administratifs, la gestion de la circulation et du stationnement ou la protection des consommateurs. Elle remplit enfin des missions d’expertise sans équivalent à travers sa police technique et scientifique, son institut médico-légal, son infirmerie psychiatrique ou son laboratoire central.

Université de Paris (ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation)

Ancrée au cœur de la capitale, l’Université de Paris figure parmi les établissements français et internationaux les plus prestigieux grâce à sa recherche de très haut niveau, ses formations supérieures d’excellence, son soutien à l’innovation et sa participation active à la construction de l’espace européen de la recherche et de la formation.

Rejoindre Université de Paris c’est faire le choix de l’exigence et de l’engagement au service de valeurs fortes ; celles du service public, de la rigueur scientifique et intellectuelle mais aussi de la curiosité et de l’ouverture aux autres et au monde.

La pluralité de nos acteurs, de nos sites géographiques et des nos champs d’intervention nécessite des compétences et des ressources dans tous les domaines de l’informatique et du numérique. Des projets riches et captivants vous attendent !


Les stands virtuels des recruteurs

Pour participer aux stands virtuels, pas besoin de vous inscrire ! Choisissez le ou les recruteurs qui vous intéressent et connectez-vous à son stand virtuel le jour J, jeudi 16 décembre 2021, quand vous le souhaitez, de 9h à 18h.

Agence de services et de paiements (ASP)
Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI)
Conseil d’État
Direction interministérielle du numérique (DINUM)
Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance
Ministère de la Justice
Préfecture de Police de Paris
Université de Paris


Ateliers

Le 16 décembre, en ligne

Participez à ces ateliers ludiques centrés sur le développement personnel et professionnel. Nombre de places limité à 25 personnes par atelier. Réservez rapidement !

  • Se présenter avec « l’elevator pitch »
    De 9h30 à 11h, de 14h à 15h30

    Cet atelier permet à chaque participant de s’approprier la méthode pour construire un « elevator pitch » efficace, de personnaliser son propre pitch en utilisant différentes techniques et donne la possibilité de le tester auprès des autres participants.

  • Capter l’attention avec le Storytelling
    De 11h30 à 13h, de 16h à 17h30

    Au cours de cet atelier, les participants font connaissance avec les techniques clés utilisées dans les histoires à fort impact, ils se les approprient pour repérer, dans leur parcours professionnel, les différents éléments qui peuvent constituer l’arc narratif de leur histoire professionnelle. Ils ont la possibilité de commencer à construire leur récit.

  • Décryptage de l’offre et préparation entretien
    De 12h à 13h, de 17h à 18h

    Une offre d’emploi intègre une mine d’informations sur le poste que vous rêvez de décrocher ! En tant que candidat, votre première mission sera d’en extraire les éléments les plus importants afin d’anticiper le schéma de sélection du recruteur et d’optimiser vos chances de réussite. Dans cet atelier, nous analyserons point par point les grandes séquences d’une offre d’emploi et nous dénicherons tous les messages qui s’y dissimulent. A l’issue de cette phase exploratoire, nous construirons le schéma de questionnement de votre entretien avec un seul objectif : garder le contrôle et franchir cette étape avec brio !

  • Postures de candidat sur les réseaux sociaux
    De 13h à 14h, de 18h à 19h

    En 2021, nous ne pouvons que constater l’influence croissante de LinkedIn sur les comportements des recruteurs mais aussi des candidats. Bien au-delà du CV, votre vitrine professionnelle sera votre atout majeur dans la quête de votre job de rêve. Dans cet atelier, nous vous aiderons à renforcer votre attractivité candidat grâce une présence maîtrisée sur cet outil incontournable. Outre les fondamentaux, vous apprendrez à y communiquer sur vos expertises, vos expériences, vos réalisations… Comment s’y prendre ? Quelles sont les meilleures pratiques actuelles ? Ce sera l’occasion d’échanger dans le cadre de cet atelier collaboratif.

  • L’ikigaï ou comment donner du sens à son projet
    De 9h30 à 11h, de 14h à 15h30

    L’ikigaï est un concept japonais, très en vogue, qui permet de trouver sa raison d’être professionnelle et/ou personnelle en croisant sa réflexion notamment autour de 4 axes. En ce sens, il constitue un outil d’introspection essentiel lors d’un (re)positionnement professionnel ; il répond aussi à la quête de sens au travail. Néanmoins, plus qu’un simple outil, l’ikigaï est une véritable philosophie de vie à laquelle les participants vont également être initiés pendant l’atelier.

  • Réussir une mobilité en prenant conscience de ses ressources
    De 11h30 à 13h, de 16h à 17h30

    Cet atelier pratique a pour objectif de permettre au participant de prendre conscience de son parcours, ses compétences, ses centres d’intérêts professionnels, de mettre du sens dans son parcours professionnel et d’entamer des premières réflexions pour amorcer un projet de mobilité. L’arbre de vie est un outil d’introspection personnelle et professionnelle qui contribue à donner une vision plus claire, plus objective et plus positive de son avenir professionnel. C’est aussi un puissant activateur de confiance en soi.

Publié en premier sur Numérique.Gouv : Découvrez les événements sur Numérique.Gouv pour en savoir plus.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Releated Posts